Fièvre de Laure (La) Imprimer
Pays : France
Anne : 1996
Dure : 80 minutes

Réalisation : Serge de Beaurivage
Interprétation : Laure Sainclair, Diana Stevenson, David Perry, Liza Harper, Christoph Clark, Philippe Dean


Synopsis : Je m'appelle Laure. Mon histoire a vraiment commencé alors que j'avais dix-huit ans et que je partageais un petit pavillon de banlieue avec ma sœur Claudia. La première fois que j'ai vu un couple faire l'amour... Ainsi commence cette confession brûlante de Laure, jeune fille au visage angélique et au cœur pur que le destin se chargera bientôt d'initier aux réalités de la vie.

Notre avis :
Par Florent B.

Comme toute la série des Laure (L'Héritage de Laure, La Ruée vers Laure...), le film fait la part belle à... Laure Sainclair, égérie du moment de Marc Dorcel. Et objectivement, elle y est très belle (surtout la dernière scène avec Christophe Clark, où elle est superbe, sexy en restant incroyablement classe). Pour le reste, les acteurs masculins ont des rôles de mâles dominateurs et hautains, même s'ils ont souvent recours à un peu de violence ou à l'argent pour asservir ces dames. Également quelques jolies scènes lesbiennes, deux trios (deux hommes / une fille, puis l'inverse), et une scène mémorable où HPG se prend pour Lewis Caroll demandant à Laure Sainclair de jouer Alice au pays des Merveilles. "Oh, mon oncle, comme vous avez une grosse queue".
C'est pas du Audiard, mais c'est très frais.