Spider-Man XXX A Porn Parody Imprimer
Pays : Etats-Unis
Année : 2011

RĂ©alisation : Axel Braun
Interprétation : Brooklyn Lee, Tara Lynn Foxx, Tyler Night, Alexis Capri, Ash Hollywood, Sarah Shevon, Capri Anderson


Synopsis :

Notre avis :
Par Kriscy C.

A nouveau une parodie d’un personnage plus que connu puisqu’il s’agit cette fois de Spider-Man. Pour les fans, la parodie se rapproche du premier film de Sam Raimi, dont on pourra retrouver certaines scènes, le sexe en plus bien entendu et bien heureusement.

Le film débute dans un en noir et blanc classieux avec une scène de présentation du méchant (Dick Delaware). Puis passage au mode couleur pour la traditionnelle réunion dans le bureau du big-boss du journal, qui veut à tout pris avoir des infos croustillantes sur Spider-Man. Sauf que cette fois-ci, la conférence de rédaction a vite fait de se transformer en scène de baise. Chef black et secrétaire blanche (Sarah Shevon), si vous appréciez c’est pour vous. La scène n’a rien d’exceptionnel, mais elle reste tout de même très plaisante à regarder. Bonne petite cadence sur une secrétaire charmante qui possède tout ce qu’il faut pour exciter n’importe quel rédacteur en chef.

Par la suite, nous retrouvons le méchant de service Electro qui a besoin de décharger son trop plein d’énergie. Qui va en prendre pour son compte ? Une prostituée (Tara Lynn Foxx) qui recevra de sacrés coups de reins et de queue de ce cher Electro avec en prime une belle gorge profonde.

Il faudra attendre tout de même la troisième scène pour voir en action le super-héros de ce film, Mr. Spider-Man himself. Tout comme dans la version « classique », le héros conclut avec la charmante Mary-Jane (Capri Anderson) dans une ruelle sombre, le masque à demi relevé. Sauf que cela ne s’arrête pas au simple bisou la tête en bas les pieds en l’air, mais à une pipe bien goulue (très belle prestation buccale et acrobatique, faut le reconnaître). Cela ne suffit même pas à Mary-Jane qui continue dans la foulée sur une bonne partie de baise avec ses amis étudiants, Gwen et Flash (Ash Hollywood, Seth Dickens).

Après avoir combattu Electro, Spider-Man se retrouve nez à nez avec Black Widow (Brooklyn Lee) et il devra mettre tout en œuvre pour lui montrer qui est le plus fort. A mes yeux, c’est la scène la plus intense du film, notamment en raison de la seule sodomie de tout le film. Logiquement le trou de balle de la demoiselle est réservé au héros.

Un film qui se découvre avec plaisir. Notons aussi de supers efforts sur les costumes ainsi que les décors, ce qui n’est pas le cas de toutes les parodies. On peut regretter que les scènes de baise ne soient pas plus intenses mais il s’agit avant tout d’un avis personnel. C’est le style Vivid, qui serait le pendant américain de ce qui se fait chez un Dorcel par exemple. Avis aux amateurs donc.