X-Intime
Sommaire
Sites partenaires
  MMM100
Lola Bruna

Entretien : Lola Bruna

Entretien réalisé le 15 Juin 2010

Lola Bruna, étudiante en lettres classiques (sans couettes) mais aussi, ce qui n'est pas incompatible, actrice X depuis novembre 2009, nous parle (du) latin, de ses débuts, d'orthographe, et de son envie du moment.

Scčnes X au téléchargement :
- Explicite-Pass : Lola Bruna, Ă©tudiante parisienne en POV
- Explicite-Pass : Lola Bruna, une grosse queue rien que pour elle

Filmographie sélective :
DĂ©lires pornos
France profonde (La) : spécial professions

Lien(s) :
- Explicite-Art : toutes les photos et vidéos de Lola Bruna

Galerie(s) Photos :
- Galerie gratuite : Milky Cooper, Eliska Cross, Lola Bruna et quelques autres font pipi ou éjaculent série #3
- Galerie gratuite : Judy Minx, Lola Bruna et Faustine Karel se fistent et font pipi ensemble dans la baignoire

Vidéo(s) gratuite(s) :
- La vidéo promo de la 1ere aventure de Rico Simmons: avec Lola!
- Lola bruna (en mode écolière et couettes) joue avec des godes!
- La bande annonce de la scène Lola Bruna/Ian Scott!
- Vidéo gratuite : La vidéo promo de l'adorable trio lesbien réunissant Judy Minx, Lola Bruna et Faustine Karel: godes, fists, pipi

X-Intime - Peux-tu nous expliquer ton parcours avant le X ?
Lola Bruna - J’étais étudiante. J’ai fait hypokhâgne, khâgne et j’ai préparé l’agrégation de lettres classiques. Mais ce n’était pas trop mon truc, puisqu’à la base, j’ai un bac S, et je voulais faire de la recherche en mathématiques. Mais sortant du bac, je voulais quelque chose de pluridisciplinaire, et j’avais le choix entre une prépa scientifique ou littéraire. Je trouvais très dur de faire un choix, alors j’ai tiré ça à pile ou face, et je suis tombé sur littéraire. Et c’était pas mal, parce que je sortais de S, et j’en avais un peu marre des crétins qui me sifflaient parce que je faisais du latin par ailleurs. Et puis je voulais voir d’autres types de crétins.
X-Intime - S’ensuit une imitation intranscriptible par écrit de l’étudiant cuistre et prétentieux. Hilarant. Si, si croyez-moi sur parole.
Lola Bruna - En prépa, j’ai glandé profondément. Au concours de l’ENS (NDLR : Ecole Normale Sup), j’en ai eu marre de l’ambiance pourrie, et je me suis rendue compte que je n’avais pas envie de me retrouver avec des crétins pareils. Alors j’ai rendu copie blanche en me disant que quand bien même j’aurais ma chance, ça donnera une place à quelqu’un qui le veut vraiment.
X-Intime - A ce niveau là, il faut oser. Et qu’as tu fais, ensuite ?
Lola Bruna - Je sui partie avec mon sac à dos, j’ai voyagé en Espagne, en Lettonie, j’ai fait un tour d’Europe pendant presque huit mois, ce qui nous amène à octobre 2009.
X-Intime - L’époque où tu as commencé le porno.
Lola Bruna - Oui, j’étais intéressée par les métiers du sexe depuis longtemps. Là, j’avais 18 ans et demi, j’étais en camping naturiste avec ma meilleure amie. On discutait du porno, du milieu de sexe, en se disant qu’on n’avait aucune idée de comment c’était vu de l’intérieur. Notre ignorance d’un sujet aussi majeur nous intriguait. D’autant plus qu’on habitait Paris, là où tout était censé se passer. Alors j’ai voulu me renseigner. Avec mon amie, on est allé sur Google et on a tapé « porno casting Paris ». Je suis tombée sur un site qui s’appelait Charmecasting.com, le premier de la liste. Et il y avait un onglet disant « créez un profil ». Comme ça prenait trois minutes, et que ça n’engageait à rien, je me suis inscrite. Pour voir.
X-Intime - Pour voir ?
Lola Bruna - Je n’ai pas du tout dit « Je suis une grosse salope et je cherche absolument pas à me dévergonder». J’ai écrit quelque chose comme « Etudiante paris 18 ans cherche à découvrir le monde du X ». Mais j’étais principalement dans un esprit de recherche d’info plus que de participation à quoique ce soit.
X-Intime - NaĂŻve ?
Lola Bruna - Oui. Et puis j’ai du faire encore la fête, et je n’y ai plus pensé. Et en l’espace de deux jours, j’avais 200, 300 mails ! Je suppose que c’était les mots « 18 ans, paris, fille, étudiante ». C’était fou. Moi qui croyais que c’était un milieu sectaire, par lequel on entrait par la petite porte, comme dans le cinéma traditionnel. J’imaginais qu’il fallait du piston.
X-Intime - Et non. Du moins quand on est une fille. Bon, les centaines de mails, les as-tu tous ouverts ?
Lola Bruna - Oui, tous ! Ça a du me prendre trois jours, vu que j’avais une connexion de merde.
X-Intime - Comment as tu fais le tri ?
Lola Bruna - Ce dont je me souviens, c’est qu’à 99%, c’était des propositions d’escort, de l’escort filmée, et puis des psychopathes, des plaisantins, et UN acteur porno sérieux.
X-Intime - En mĂŞme temps, tu ne les connaissais pas tous.
Lola Bruna - Oui, je dis ça, c’est vrai qu’à l’époque, je ne connaissais pas les noms. Alors UN qui avait eu l’air sérieux.
X-Intime - Qui ?
Lola Bruna - C’était Rico Simmons. Il m’a parlé d’un magasine érotique, (NDLR : Union) avec lequel il travaillait, et pour lequel il est chargé de trouver des nouvelles actrices/modèles.
X-Intime - Comment as-tu jugé de son sérieux ?
Lola Bruna - Pas du tout au nom de Union, puisque je ne connaissais pas le magazine, ni son nom à lui, ni Milka Manson (la petite amie de Rico à l’époque). Ce qui a fait la différence, c’est qu’il savait écrire, et sans faute de français, ni d’orthographe.
X-Intime - C’est vrai que ce n’est pas si courant dans le petit monde du porno. Mais de là à ne se baser que là dessus…
Lola Bruna - Oui, mais moi, à mon échelle, ne connaissant rien, n’ayant aucun repère et aucun contact, j’ai préféré prendre le risque de passer à côté d’un grand nom, plutôt que de me faire avoir. Ce n’est pas prétentieux, c’est juste que je n’avais pas envie de me faire avoir, de me retrouver dans un plan glauque. Alors j’ai fait le tri par l’orthographe, et l’intellect, parce que ça, j’étais capable d’en juger un minimum. Et Rico, avec qui j’ai commencé à chatter, est quand même quelqu’un de brillant.
X-Intime - Ça aurait pu être un psychopathe cultivé.
Lola Bruna - Oui, mais Ă  un moment, il faut bien faire confiance si on veut se lancer dans quelque chose.
X-Intime - Tes premiers tournages, alors ?
Lola Bruna - J’ai fait quelques trucs un peu bidons, plus ou moins à la confiance pour des sites plus ou moins sérieux. Ma première expérience, fut pour Jackie et Michel.
X-Intime - Pourquoi pas avec Rico ?
Lola Bruna - Parce qu’il voulait commencer par me faire faire des photos pour un book, mais nos emplois du temps de correspondaient pas. Alors j’ai essayé de me faire d’autres contacts. Après avoir discuté au téléphone avec Jackie et Michel, j’ai décidé de faire ma première scène avec eux.
X-Intime - Comment s’est passée cette première scène ?
Lola Bruna - Très bien. J’ai précisé que je ne voulais pas faire d’anal – et j’en fais encore très peu. C’était une scène classique avec trois mecs, dont un que je connaissais qui est un ami à moi.
X-Intime - Avec trois garçons, c’était une première ?
Lola Bruna - Attends que je me souvienne… Trois, ce n’est quand même pas habituel. Soit il y avait une autre fille, soit c’était plutôt deux autres garçons.
X-Intime - Donc, une scène à quatre, ce n’était pas quelque chose de totalement nouveau.
Lola Bruna - Non. Et puis une scène porno, ça reste quelque chose de très cadré. Sans compter qu’étant avec un ami, j’étais assez à l’aise. L’ambiance était très bonne, tout le monde a été adorable avec moi. C’est vrai que le résultat n’est pas transcendant, mais ils étaient tellement réglo, tellement gentil, que j’en garde un super souvenir.
X-Intime - Ce n’est pas B. Root non plus.
Lola Bruna - C’est sûr que j’aurais préféré commencer par John, mais à l’époque, je ne le connaissais pas. Donc ça reste une expérience positive, même si au niveau du résultat, ça fait clairement partie de mes casseroles. Mais je ne la regrette pas.
X-Intime - Et en sortant, ça t’a motivée pour tourner encore ?
Lola Bruna - Je me suis dis que c’était bien cool, et que si on m’en proposait encore, je ne dirais pas non.
X-Intime - Mais pas plus que ça ?
Lola Bruna - Non, parce que je suis avant tout une étudiante (NDLR : en troisième année de linguistique), et que même si je suis professionnelle sur un tournage, dans le sens où j’arrive à l’heure, je fais ce qu’on me dit, je respecte les autres… je ne suis pas en train de construire une carrière. Il m’en tombe une sur la gueule par accident, je la prendrais. Mais ce n’est pas mon but, je ne suis pas là pour voler tu taf à des filles qui essaient de faire carrière.
X-Intime - Tu as quand même fait la couverture d’Union au bout de trois mois de carrière.
Lola Bruna - Même pas trois mois ! C’est sorti en février, mais le tournage, c’était ma deuxième scène !
X-Intime - Raconte
Lola Bruna - C’est après ma première expérience, Rico Simmons me recontacte. Il ne m’avait pas oublié. Ayant déjà fait une scène, j’étais sure de moi, et on s’est revus sur Paris. Je n’avais toujours pas de photos, alors il m’a embarquée chez ceux qui gèrent Union.
X-Intime - C’est aussi son job.
Lola Bruna - Oui, il bosse pour eux, c’est lui qui gère le casting. Mais il n’était pas obligé de m’accorder tant de confiance comme ça, de prime abord.
X-Intime - Il savait Ă  quoi tu ressemblais physiquement, quand mĂŞme ?
Lola Bruna - Même pas tant que ça. Je m’étais décrite, bien sur, et il avait vu mes photos Facebook privées qui étaient minables. Mais on a eu un bon feeling, et il s’est lancé. Alors il m’a embarqué chez Adam (NDLR : qui gère les images pour Union). En voiture, j’espérais que mon ego n’allait pas en prendre un coup en recevant un refus.
X-Intime - Tu savais ce qu’étais Union, à ce moment là ?
Lola Bruna - Oui, parce que la moindre des choses, quand tu te lances dans un projet, c’est de te renseigner. Donc je savais où je mettais les pieds.
X-Intime - Et ça ne t’a pas inquiété de passer de Jackie et Michel qui sont, sans être péjoratif, relativement confidentiels, à Union, qui est en vente partout, et dont la couverture est sur tous les kiosques à journaux de Paris ?
Lola Bruna - Il ne m’a pas annoncé que j’allais faire la couverture. Il m’a juste dit qu’on allait voir Adam, qui allait peut être me trouver du boulot. C’était très flou ! Je n’y croyais pas plus que ça, n’ayant pas le physique de la bimbo blonde, grande à longues jambes et aux gros seins.
X-Intime - Donc, tu arrives là bas…
Lola Bruna - Accueil très sympa, des gens gentils, mais extrêmement pros, et bonne ambiance. Ils font quelques photos, très classiques. Et il a une remarque qui me plait, puisqu’il note que je ne suis pas épilée, et au lieu de me tendre un rasoir, il est tout content, parce que ça change. Pour moi, c’est important qu’il me prenne telle que je suis, parce que s’il m’avait demandée de m’épiler, je serais partie, et j’aurais arrêté le porno.
X-Intime - A ce point ?
Lola Bruna - Oui, je pense qu’il faut savoir se mettre des limites, à ce qu’on est prêt à accepter, et là dessus, j’en faisais un casus belli. Changer mon corps, c’était pour moi un moyen de détraquer mon équilibre émotionnel. Pour des raisons très privées.
X-Intime - Et après ces photos ?
Lola Bruna - Quelques temps après, en novembre, je crois, Rico m’a recontactée pour me proposer un tournage, que j’ai accepté. Il s’est déroulé dans un appart que Jean-François Davy prêtait pour l’occasion. C’était une scène avec Siroko, et Rico, lui, tenait la caméra. J’angoissais un peu vis à vis de lui, car je ne voulais pas le décevoir.
X-Intime - Alors, comment ça s’est passé ?
Lola Bruna - C’était phénoménal. Je n’ai jamais revu ça depuis. Il y avait une maquilleuse, ce qui est classique, et une photographe, ce qui arrive moins souvent. John, par exemple, fait ses propres photos. Adam, qui était là en personne pour superviser ce qui fait une pression en plus, Jean-François Davy avec deux demoiselles, dont la hongroise Nikky Thorne dont on reparlera, pour un tournage à lui. Et le tournage est devenu complètement fou parce que plein de personnes ont débarqué. Je ne pourrais pas te dire qui exactement, parce qu’à l’époque, je ne connaissais pas les noms.
X-Intime - Pendant le tournage ?
Lola Bruna - Oui, pendant. On m’a demandé de me masturber me concentrant pour jouir pour de vrai, devant 25 personnes, cinq caméras, des appareils photos. Sachant qu’il y avait la caméra de Rico qui était la vraie, l’appareil d’Eva qui était le vrai… Et tous les autres. Rico me filmait, Jean-François Davy filmait Rico, et tout le monde photographiait tout le monde. Ca faisait une mise en abyme absolument fabuleuse. Chaque caméra filmant les autres, ça a du être une catastrophe à monter.
X-Intime - Comment as-tu réagis ?
Lola Bruna - C’est ça qui est cool. J’ai réalisé que je n’en avais rien à faire. J’étais à l’aise avec tout le monde, j’allais fumer ma clope à poil. Ayant fait du naturisme, je suis très à l’aise avec mon corps. Mais ce n’est pas la même chose d’être nue dans une pièce et de me faire faire jouir dans une pièce. Et je me suis rendue compte que ça ne me dérangeait pas du tout. Du coup, ça ma fait plaisir. Je me suis dit que si j’étais çà l’aise avec tant de monde sur un plateau, je le serais dans n’importe quelle situation.
X-Intime - Ça t’a excité de tourner ?
Lola Bruna - Non, je vais être honnête. Je me sens à l’aise sur un tournage, mais ça ne m’excite pas non plus. A part s’il y a un bel homme sur le plateau !
X-Intime - Que s’est–il passé d’autre sur ton premier tournage ?
Lola Bruna - Tout était assez extrême. Et pour cumuler, il y a une actrice qui s’est rajoutée à l’improviste, puisque Nikky Thorne, qui, tournant avec Davy, se baladait à poil dans l’appart, et d’un coup nous a rejoint.
X-Intime - Etais-tu bisexuelle avant ?
Lola Bruna - Dans ma vie privée, j’aime plutôt les hommes, mais j’ai eu une période où j’étais très très nanas, au point de me demander si je n’étais pas lesbienne. Mais au jour d’aujourd’hui, je suis plutôt orientée sur les hommes.
X-Intime - Donc, quand Nikky s’est pointée à l’improviste, tu savais comment t’y prendre.
Lola Bruna - Oui. Mais en fait, elle s’est carrément jetée sur nous. Je n’ai pas compris pourquoi ni comment. L’ambiance était vraiment fébrile, alors ça a pu lui monter au cerveau, tellement il y avait de monde. Ça m’a un peu ennuyée. Pas vis à vis d’elle parce que je trouvais plutôt ça marrant, mais je ne savais pas trop quoi faire vis à vis de la caméra. Dans la vie privée, je sais ce que j’aurais fait, mais là, j’attendais ou du moins j’espérais des consignes. Est-ce qu’il fallait que je m’efface pour les laisser faire une scène, est ce qu’on restait à trois ? Il ne fallait pas couper, parce qu’on a essayé de faire un plan séquence. C’était tellement naturel qu’ils ont filmé ça sur l’instant, et c’est comme çà qu’ils ont intégré toutes les caméras et les appareils qu’on voit dans le champ, puisqu’on filmait un tournage. J’avais peut de faire une connerie, qui aurait obligé le réalisateur à couper pour recommencer, parce que c’était spontané et on aurait pas pu retrouver cette fraîcheur.
X-Intime - Lors de cette scène à trois, qu’est ce qui t’a le plus marqué ?
Lola Bruna - Nikky était à fond sur Siroko, donc, j’avais un rôle secondaire, je la caressais, je lui tenais les cheveux pendant qu’elle le suçait… Mais à un moment, il y a un truc qui m’a presque choqué : Nikky est à fond pour les gorges profondes. Autant je suis ravi pour elle et pour Siroko, autant j’étais à quelques centimètres d’elle en train de lui tenir les cheveux, et j’ai vu le moment où elle allait se faire vomir. Dans ses yeux à ce moment là, je n’étais pas sure de ce que je lisais.
X-Intime - Comment as-tu réagis ?
Lola Bruna - A ce moment là, Nikky était la première actrice porno que je rencontrais. Et je me suis demandé si elle faisait ça parce qu’elle aimait ça, parce qu’elle se sent obligée… Bref, pourquoi. C’était d’ailleurs plus une question morale vis à vis de moi, et je me suis demandée si je devais cautionner ça, voire, si je devais faire arrêter la scène.
X-Intime - Mais tu t’es abstenue.
Lola Bruna - Oui. Parce que personne ne lui avait demandé. Mais dans ma vie privée, j’aurais tout arrêté. Après, j’en ai parlé avec elle, et visiblement, elle le vit très bien. Et la suite du tournage s’est bien passée.
X-Intime - Revenons à la couverture d’Union.
Lola Bruna - A la base, Adam m’a fait signer pour tourner cette scène, qui devait être classique, à deux. Mais tout ce bazar, l’arrivée vigoureuse de Nikky par contraste avec moi qui suis plutôt calme… Je pense qu’Adam s’est dit qu’il tenait là quelque chose de spécial. Par contre, pourquoi m’avoir mise moi en couv et pas Nikky, ça, je n’en sais rien.
X-Intime - Tu l’a appris quand, et quelle a été ta réaction ?
Lola Bruna - Trois jours avant la sortie, Siroko m’a appelée pour me le dire, mais je ne l’ai d’abord pas cru. Puis, j’ai trouvé ça marrant, alors j’ai mis un lien sur Facebook, sur la page Xstarworld que je venais de me créer…
X-Intime - Et ton entourage ?
Lola Bruna - Mes amis ont 20 ans. Et les jeunes de 20 ans ne connaissent pas Union. Par contre, après, ça les a fait marrer. Mais ils savaient déjà que j’avais tourné des scènes pornos. Enfin, pour la plupart, parce que lorsque je rencontre quelqu’un, je ne lui dit pas « Salut, je m’appelle Lola Bruna, et je fais du X ».
X-Intime - Il vient d’où, ton pseudo ?
Lola Bruna - Il m’en fallait un, non pas par principe, mais parce que je trouvais ça glamour. J’ai choisi Lola, parce que c’est un prénom que j’aime bien, qui sonne bien.
X-Intime - Et Bruna parce que tu es brune.
Lola Bruna - Pas du tout.
X-Intime - Si, tu es brune
Lola Bruna - Oui. Mais c’est John B. Root qui m’a dit qu’il fallait autre chose derrière Lola pour faire plus sérieux, et aussi parce que des Lola, il en avait déjà filmé plusieurs. Je lui ai demandé sur le ton de la boutade de m’en trouver un. Il a réfléchi, pensant qu’il avait déjà une Lola B, donc il fallait autre chose, pourquoi pas Lola Bruni, puis on s’est dit que ça risquait d’être mal pris, alors on est tombés sur Lola Bruna.
X-Intime - Est-ce qu’avoir tourné des scènes pornos a changé ta façon de voir les choses, ta sexualité ?
Lola Bruna - J’ai surtout vu plus d’engins comme Ian Scott ! Sinon, j’ai fait ça en sens inverse. Je n’ai rien adapté. Je me comporte en tournage comme dans la vie privée. Je suis jeune, fraîche, douce, romantique dans la vie. Et je crois que c’est l’image que les gens ont de moi. Regarde les vidéos de John. A part les couettes que je ne porte jamais, c’est tout moi ! Je suis vraiment une gentille. Dans la vie, si tu me demandes, je me contente du missionnaire, ça me suffit ! Je ne passerai pas ma vie avec un seul homme, mais moi, il faut commencer par les bisous, et si tu n’embrasses pas bien, ce n’est même pas la peine d’espérer me baiser.
X-Intime - On te donnerait le rôle de tes rêves, qu’est ce que ce serait ?
Lola Bruna - A choisir, si tu me donnes une baguette magique et que je peux me lâcher, je te dirais bien que je ferais un remix des Liaisons Dangereuses dirigé par John B. Root où je ferais Merteuil.
X-Intime - Il y aurait un problème d’âge
Lola Bruna - Oui, donc, ce n’est pas pour tout de suite. En plus, je ne pense pas que John me prendrait pour un rôle principal. Et puis il faudrait des gros moyens, parce que je n’aurais pas envie d’une parodie, mais d’un vrai film.
X-Intime - Tu aimerais tourner dans un film traditionnel ?
Lola Bruna - J’adorerais être une grand actrice, aller à Hollywood… Mais ça n’arrivera pas, parce que je n’ai pas pris de cours de théâtre, donc je ne sais pas faire. Aligner quelques mots dans un porno, ça, je sais faire, mais ça ne fait pas de moi quelqu’un de compétent pour aspirer à plus. Je fais par contre de la figuration pour des films traditionnels parce qu’ils ont besoins d’actrice X pour des scènes dénudées, je m’en sors bien quand j’ai trois phrases à dire, mais pas plus.
X-Intime - Dans quel film ??? Je veux l’info, le scoop !!
Lola Bruna - Allez, je peux te le dire : le nouveau Jean-Marc Barr, qui n’est pas encore sorti. Je ne vais pas m’étendre là dessus, parce que c’est encore un peu secret, mais on y fait de la figuration avec ma copine Faustine Karel. Tout ça pour dire que je ne vais pas aller voler le boulot d’une fille qui s’entraîne pour faire ça. Et c’est pareil dans le porno, je ne veux pas piquer le boulot d’une fille qui cherche absolument à faire carrière, moi, dont ce n’est pas la vocation.
X-Intime - Du coup, c’est quoi, ton ambition ?
Lola Bruna - C’est marrant que tu me demandes ça, parce que j’en parlais tout à l’heure avec Rico. Je n’allais pas vraiment très bien quand je suis rentrée à Paris, il fallait prendre un appart, être adulte… Du coup, le porno était un échappatoire, un truc marrant, complètement déjanté par rapport à ma vie normale, et ça m’a énormément libérée, pas tant sexuellement que dans ma tête. J’avais d’ailleurs étudié le latin pour la même raison, à la base. Je me faisais chier, et j’avais envie d’étudier un truc marrant.
X-Intime - Quels sont tes autres centres d’intérêts, à part les lettres classiques ?
Lola Bruna - A part le latin, le grec, et le porno, je fais énormément d’auto stop
X-Intime - Le but, c’est le voyage, ou la découverte d’autres endroits ?
Lola Bruna - Je suis une couchsurfeuse dans l’âme (NDLR : le couchsurfing est un réseau mondial dont le but est de mettre en contact les voyageurs avec les communautés locales qu'ils visitent), donc l’auto stop est une fin en soit. Je ne voyage jamais pour voir un lieu, même si une fois sur place, je visite, mais les rencontrent m’intéressent plus que les lieux.
X-Intime - C’est ton autre échappatoire.
Lola Bruna - Oui. Le X, j’ai un peu fait le tour, même si je n’ai pas tout vu, mais il y a moins la fascination du début.
X-Intime - Quelles sont alors tes motivations ?
Lola Bruna - Là, si tu me proposais de faire une scène demain, je te dirais que j’ai très très envie de faire une scène avec Phil Holliday. Je l’ai rencontré sur Deux sœurs, un tournage de Charmontel, et il m’est arrivé quelque chose qui ne m’était jamais arrivé avant, alors que j’ai pourtant croisé des gens formidables. Mais lui, j’ai vraiment eu une attirance sexuelle.
X-Intime - Bon, et bien le message est passé ! Un mot pour la fin ?
Lola Bruna - fluctuat nec mergitur in corpore sano !

0 Commentaire
Soyez le premier ŕ laisser un commentaire !
Ajoutez votre commentaire :
Titre (*)
Votre nom ou pseudo (*)
Tapez ici votre texte (*)
(*) champ obligatoire
Conditions d'utilisation :

Les commentaires sont rédigés par les internautes et non par les rédacteurs de X-Intime.

Il est interdit d'écrire des commentaires contraires aux lois françaises. Les messages injurieux, les messages ŕ caractčre raciste, les informations sans rapport avec l'article et/ou X-Intime, les messages ŕ caractčre publicitaire ne seront pas tolérés.

Les messages sont validés par la rédaction avant publication. X-Intime se réserve le droit de supprimer les commentaires ne respectant pas sa charte éditoriale.

Le commentaire une fois diffusé ne peut etre supprimé ou modifié qu'en envoyant un email via le formulaire Contact.
Vos outils
  Réagissez (0)
Films en VOD
Copyright © 2009-2011 X-Intime.com - Tous droits réservés
[ Contactez-nous ! ] - [ Qui sommes nous ? ]
Derniers articles intégrés :
Sortie de Femme de Vikings, de Carl Royer || EquinoXe, la bande-annonce || Le photographe Roy Stuart expose à Paris || Les carnets secrets d'Erich von Götha || Eros Hugo, entre pudeur et excès || Ce soir, soirée Pigalle à la Musardine || JBR dévoile le scénario de son prochain film || Un club de foot sponsorisé par Jacquie & Michel || Apprenez à contrôlez votre éjaculation || John B. Root lance un site glamour

Derničres personnalités intégrées :
Briana Bounce || Marie Clarence || Inès Lenvin || Lena Nitro || Felicia Kiss || Leyla Morgan || Doryann || Jessie Jay || Luzy Miss || Mey Max || Francys belle || Kacey Kox || Alice Leroy || Charlie F. || Luna Rival || Eva Lovia || Stéphanie || Syam || Héloise || Rachel Adjani

Derniers films intégrés :
Comptable (La) || Petite effrontée (La) || Inès, infirmière très privée || Cara, secrétaire soumise || Femme est une putain (Ma) || Elles s'offrent à des inconnus || Bienvenue chez moi #3 || Familles à louer (Des) || Ah les Salopes !! || Kill Bill XXX, la parodie || Un instant d'égarement || Femme Infidèle (Ma) || Star déchue (La) || Princesses françaises du X #2 || Jacquie et Michel : demoiselles pour groupes d'hommes || Parking : baise interdite niveau 2 || Fille à Papa || Première orgie pour ma femme || Fellations extrêmes || Petit Chaperon Rose (Le)

Derničres scčnes intégrées :
MMM100 : Luzy Miss, veuve en manque de bite || MMM100 : Francys Belle, Mey Mex et Sabrina Deep, thérapie de groupe ou partouze ? || French-Bukkake : Angela Kiss de retour || MMM100 : Liz Rainbow lui lustre les boules || French-Bukkake : Natacha Guapa, le bukkake || MMM100 : Krystal Wallas, secrétaire multi taches || MMM100 : Julia Gomez et Valentina Bianco || French-Bukkake : Anaïs, le casting || MMM100 : Alycia Lopez : Larry se tartine une beurrette || MMM100 : Angela Steel, esclave sexuelle enculée || French-Bukkake : Dora || MMM100 : Tina Kay, traitement VIP || French-Bukkake : Angela Kiss || MMM100 : Nora Luxia, coach ultra sexy || Luxure : Manon Martin, libertine || French-Bukkake : Melissa Milah || French-Bukkake : Loana || French-Bukkake : Nora Luxia, 24 heures avec Pascal Op || MMM100 : Gabriela Flores punie car elle se soulage dans le jardin || MMM100 : Silvia Griso, vengeance porno