X-Intime
Sommaire
Sites partenaires
  MMM100
John B. Root (3ème partie)

Entretien : John B. Root (3ème partie)

Entretien ralis le 22 Avril 2010

Troisième et dernière partie de notre longue interview de John B. Root. Ouf ! Il ne reste plus qu'à préparer le montage de la partie vidéo... A l'issue de l'interview, John nous a montré les premiers essais et visuels de Explicite-TV, parlé d'autres projets, donné plus de détails sur son film secret « à la Kubrick », détails que nous ne révèlerons pas ici... Et surtout il a accepté de devenir le parrain officiel de X-Intime !

Scnes X au tlchargement :
- Explicite-Art : première DP de Jessie Volt!

Lien(s) :
- Explicite-Pass : le site Allopass de John B. Root
- Abonnez-vous à Explicite-Art : le site officiel de John B. Root

Galerie(s) Photos :
- 3eme galerie tirée du film Dis moi que tu m'aimes
- Galerie gratuite : Angell Summers suce deux bites
- Galerie gratuite : Angell Summers en double pénétration
- Galerie gratuite : Milka Manson et Fleur lesbos, fontaine et fist
- Anna jeune russe purement jolie: son casting sexe
- Anna Polina se gode la chatte et le cul dans le salon!
- Liza del Sierra, adorable teen, en strip-tease
- Liza del Sierra dans une splendide fellation
- Liza del Sierra joue avec de gros godes

Visionner en VOD :
- Liza del Sierra stip, godes, pipe et hardcore

X-Intime - Sur le tournage de tes films, comment est composée et recrutée l’équipe technique ?
John B. Root - Elle est très légère, l’équipe technique. J’ai un preneur de son et parfois un deuxième caméraman mais pas toujours, qui sont des gens de la télévision, des pros. En dehors de ça, il y a mon équipe d’ici. Puis un maquilleur. Moi je tiens la caméra. Dans Montre moi du rose, il y avait un caméraman, un preneur de son, Arnaud, Magali, Patrick, et un maquilleur… Et un photographe également.
X-Intime - Et le tournage a duré combien de temps ?
John B. Root - Une semaine. Et derrière, trois mois de montage.
X-Intime - Quand tu embauches des acteurs pour une semaine, ils sont payés à la scène ?
John B. Root - Oui, ils sont payés à la scène. Mais quand tu fais un film, il y a à la fois les scènes de cul, et celles de comédie. Donc on fait un forfait en général. Tu peux pas ne pas leurs payer la comédie. Imagine une fille qui a deux scènes de cul dans une semaine, mais qui a aussi plein de comédie. Donc on lui dit que la scène sera à tel prix, et pour les jours de comédie, la présence sur le tournage, sans oublier l’apprentissage du texte et les répétitions, etc., on établit un forfait. De toute façon il n’y a pas beaucoup d’argent.
X-Intime - Les acteurs et actrices apprennent donc le script longtemps à l’avance ?
John B. Root - Oui, je te montre le scénario de Montre moi du rose, si tu compares avec le film tu verras que c’est à la virgule près. Tout le monde joue bien dans le film. Le problème, bien souvent, c’est que les réalisateurs sont mauvais et laissent donc mal jouer leurs acteurs. Bien souvent aussi parce qu’on leur donne des rôles qui ne leur correspondent pas : on fait jouer Blanche Neige à Graziella, voila, c’est du patronage. Si tu leur donnes des rôles qui leur ressemblent, si tu as du temps, qui est le principal problème, on peut obtenir des choses vachement bien. Le problème du tournage porno, c’est qu’on manque de temps : quand on fait 90 minutes en cinq jours, les scènes de comédie doivent être en boite en une heure. C’est quasiment la première prise et la seule. Il arrive parfois qu’on en fasse dix, mais c’est parce que ça merde vraiment : quand ce n’est pas bon, ce n’est pas bon.
X-Intime - Graziella, que nous avons justement interviewée la semaine dernière, nous expliquait qu’il lui arrivait de débarquer sur un tournage sans le moindre scénario, et qu’on lui expliquait son rôle trois minutes avant le tournage de la scène.
John B. Root - Tout à fait. Elle débarque et elle doit jouer Blanche Neige. Elle ne sait même pas ce qu’elle doit dire alors ça donne : « je m’appelle Blanche Neige, j’aime beaucoup sucer les nains ». Ok, très bien, on passe à la scène suivante... On ne fait pas le même métier. Tu prends Sebastian Barrio dans Montre moi du rose, il joue super bien. La scène où il est à cheval, il a deux pages de comédie tournées en plan séquence. Milka est super bonne, elle aussi.
X-Intime - Egalement dans Ludivine, Francesco Malcom n’a quasiment que de la comédie et il s’en sort très bien.
John B. Root - Francesco Malcom, c’est un super acteur. Regarde 24 heures d’amour, HPG y est incroyable. Bon, effectivement, dans le cast, tu en as deux ou trois qui font un peu patronage, mais bon… Mais ce n’est pas grave, ça donne un côté touchant, un côté Hélène et les garçons. Montre moi du rose, c’est un peu Hélène et les garçons. Même quand c’est mal joué, ça garde un côté frais.
X-Intime - Selon toi, quelle actrice a aujourd’hui une belle carrière devant elle ?
John B. Root - Un bel avenir, je n’en vois pour personne. La dernière qui a réussi à tirer son épingle du jeu, c’était Clara Morgane parce qu’elle était maligne et avait le sens des affaires. Et Le Journal du hard lui a apporté la célébrité dont elle avait besoin. Katsuni s’en est aussi très bien sortie, mais ça fait dix ans qu’elle bosse. Elle fait un travail formidable. Mais en dehors de ces deux là, il n’y a eu personne d’autre.
X-Intime - Celles qui sortent du lot, alors ?
John B. Root - J’en connais qui sont particulièrement bonnes actrices de X. J’ai été marqué par Peneloppe Tiger qui est une fille formidable avec un potentiel fou. J’aurais adoré la faire travailler en comédie mais je n’en ai pas eu l’occasion, elle a arrêté le métier avant. J’ai vu passer depuis des tas de filles hyper douées, mais qui ne feront pas une grande carrière tout simplement parce que le métier ne s’y prête pas : Jessie Volt, Graziella Diamond. Je peux en citer dix qui ont vraiment du talent : Lou Charmelle, Angell Summers, Milka que j’ai également fait travailler. D’autres aussi moins connues comme Jordanne Kali, Sharon Lee, qui sont de splendides hardeuses qui, il y a dix ans, auraient fait de splendides carrières.
X-Intime - Et tu penses quoi de Jade Laroche, qui est depuis quelques jours la nouvelle Dorcel Girl ?
John B. Root - Je n’ai jamais travaillé avec elle, donc je ne peux pas te dire ce qu’elle vaut. Et je ne regarde quasiment pas de porno donc je ne l’ai jamais vu en vidéo non plus. Je sais que c’est un nom. Je lui ai écrit pour lui proposer de travailler avec moi, mais elle m’a répondu non. Donc je ne la connais pas.
X-Intime - Y a-t-il des actrices que tu as loupées, par le passé ?
John B. Root - Katsuni ! Elle n’a pas arrêté de travailler, mais je n’ai jamais rien fait avec Katsu. Ca ne s’est jamais présenté : quand je faisais un film, je ne pensais pas à elle, je ne l’ai donc jamais utilisée dans un film et je le regrette car c’est quand même l’une des filles les plus intéressantes dans ce métier depuis dix ans.
X-Intime - Et côté réalisateurs, quels sont ceux qui font le porno aujourd’hui ?
John B. Root - Il reste Bodilis chez Dorcel. Christian Lavil chez Alkrys. Jack Tyler qui souffre à droite à gauche à chercher des budgets. Puis il y a des petits jeunes qui ont visiblement du talent et ça me fait chier qu’ils ne puissent pas l’exprimer mieux. Il y en a un par exemple, c’est Dist de Kaerth, ce qu’il fait est très ambitieux. C’est un technicien à la base mais pareil, il n’a pas de budget. Que ceux que je ne cite pas m’excusent, mais de toute façon, quand bien même il y aurait d’excellents réalisateurs aujourd’hui, ils n’auraient pas trop les moyens de s’exprimer.
X-Intime - Tu évoquais Jack Tyler. As-tu regardé Histoire de sexe(s) , diffusé il y a quelques semaines sur Canal+ ?
John B. Root - Non, je ne l’ai pas vu et je le regrette, je m’en excuse auprès d’eux. Tu sais, je vois le moins de porno possible, à vrai dire. Je passe mes journées dans le trou du cul des filles, j’aime bien quand je sors du bureau regarder autre chose. Sinon ce serait obsessionnel, comme un pâtissier qui passerait son temps dans la crème chantilly. Je n’ai donc pas vu Histoire de sexe(s) parce que c’était deux heures et demi de trou de balles. On m’en a dit du bien, on m’en a dit du mal, donc c’est intéressant. Quand c’est contrasté, c’est intéressant. Ca valait la peine d’être tenté.
X-Intime - On y voit un parallèle avec Inkorrekt(e)s : un cinéma avec un peu moins de scènes X, un peu plus de dialogues, de l’humour, des sentiments, de vrais personnages… Le film a apparemment très bien marché sur Canal, et Jack Tyler m’expliquait que les spectateurs étaient restés pour une fois jusqu’au bout du film. Penses-tu que ce créneau a un petit avenir ?
John B. Root - Non. Je pense que le porno est mort, sous sa forme actuelle il est dépassé. Il restera du porno gonzo sur les tubes, du porno qui peut être bien fait mais qui n’est donc pas très intéressant puisqu’il ne raconte rien. Il restera quelques petites niches de créateurs qui n’auront pas les moyens de s’exprimer. Mais la question de la sexualité traitée de manière narrative et intéressante va être récupérée par le cinéma. On commence à voir arriver des films avec de vrais morceaux de couilles dedans, ça ne va pas s’arrêter là même si ce sera lent. La question de la sexualité cinématographique va échapper au porno puisque le porno n’a plus de moyen.
X-Intime - Quitte à ce que ça revienne ensuite ?
John B. Root - Je ne sais pas. Dans une société idéalement heureuse où il n’y a pas de tabou sexuel, on n’existerait pas, c’est le cinéma qui parlerait de sexe comme il parle d’autre chose. Si le porno existe, c’est qu’il y a un coinçage, il faut donc un genre à part, un genre ghetto pour parler de sexualité. Je pense qu’on a de moins en moins peur de la sexualité dans les sociétés occidentales et qu’on va donc accepter petit à petit qu’elle soit filmée de façon mainstream, au cinéma.
X-Intime - Gaspard Noé a ce projet d’un film porno.
John B. Root - Il y a toute une génération de cinéastes qui voudraient filmer la sexualité si on les y autorisait. Ca va finir par devenir possible, j’imagine, mais il y a des groupes de pression qui empêchent cela d’arriver.
X-Intime - Concernant le film que tu as en préparation et dont le tournage est prévu pour cet été, as-tu déjà des pistes, des acteurs prévus, un scénario ?
John B. Root - Il faut que j’écrive le scénario mais j’ai une possibilité Canal+ éventuellement en 2011. Ce qui veut dire qu’en 2010, il n’y aura pas eu de B. Root, que je m’assieds dessus. Mais en 2011, peut être. A condition que je fasse lire un scénario. Mais il est trop tôt pour dire qui jouera dedans. Il y aura des garçons, des filles, de la comédie, tout n’est pas encore défini mais je sais ce que je vais écrire. Ce sera sentimental et romantique comme on me l’a demandé. J’avais un autre projet formidable que je devais tourner au printemps mais je ne le ferai pas parce que je n’ai pas de case à Canal. Je ne peux donc pas financer le film.
X-Intime - Tu peux nous en dire plus sur ce projet avorté ?
John B. Root - Non, ce serait trop facile à copier. C’était une idée géniale d’un film qui ne ressemblait à aucun autre. Je devais faire mon petit Kubrick. Mais ce ne sera pas pour ce coup ci.
X-Intime - Tu avais évoqué la possibilité de tirer un bouquin des articles de ton blog. Est-ce toujours d’actualité ?
John B. Root - Je n’ai plus envie de communiquer sur le porno. Ecrire un livre, j’y pense, mais si je me remets à la littérature, je n’écrirais plus sur le porno. J’ai besoin d’élargir mes horizons. Puis je crois qu’avec Inkorrekt(e)s, le blog, j’ai tout dit et son contraire sur le porno. Je ne vais pas me recoller porte parole du trou de balle, ça va… Puis merci, j’ai fait ma psychanalyse, je n’ai plus de questions sans réponse dans ma tête, j’ai donc envie de passer à autre chose. J’adore ce métier, vraiment. Puis je crois que je le fais pas mal. Je voudrais en vivre mieux, le faire mieux. Mais le soir quand je rentre chez moi, je peux penser à autre chose qu’à la chatte de la serveuse.
X-Intime - Tu tournes une scène avec Jessie Volt demain.
John B. Root - Ouais, demain ça va être bien. Il y aura deux filles pleines de talent, que j’aime beaucoup, qui sont intelligentes, il n’y a que de la fille intelligente et politiquement incorrecte ici de toute façon, c’est un vrai bonheur : Jessie Volt, qui est formidable, et Milky Cooper qui est formidable aussi. Demain matin, on va faire du lesbien. Enfin, elles vont faire du lesbien toutes les deux ! Je n’ai aucune inquiétude parce que je sais qu’elles ont la pêche toutes les deux, elles vont se plaire en plus. Ca va être mignon comme tout. Je ne sais pas encore très bien comment je vais la faire, mais ça va être joli. Et l’après midi, ce sera Jessie qui se colle à l’exercice périlleux du canapé. Le canapé, c’est donc une heure filmée à deux caméras, c’est un nouveau concept conçu pour la web TV puisque ça dure une heure en continu. On met une caméra à droite, une à gauche, on prend une débutante, ici Jessie, entourée de deux pros (garçons ou filles). Et donc demain, c’est Jessie, qui a des petites fesses comme ça, avec Ian Scott et Titof. Ca va être drôle, ils vont sûrement s’amuser d’autant que ce sont deux nounours tous les deux, ils sont adorables. Et on va essayer de faire entrer Ian Scott et Titof dans les toutes petites fesses de Jessie Volt. Ca va être assez rigolo et je suis sûr que Jessie va beaucoup se marrer. Soit on réussit à avoir une double avec ces deux monstres. Soit il n’y en aura pas mais on aura une bonne ambiance.
X-Intime - Elle a déjà rencontré les deux acteurs ?
John B. Root - Elle a rencontré Ian un soir à la maison, elle était venue prendre un verre. Elle a tenu son zizi dans sa main et a fait « oups ! ». Il lui a donc montré avec quoi il travaillait.
X-Intime - Ian a l’air très apprécié de ces dames, toutes les actrices ne jurent que par lui !
John B. Root - Ian, c’est un nounours. Pour les filles au début, c’est un détail anatomique remarquable, elles ont peur de la taille de la bite. Mais en fait, la taille de la bite n’a rien à voir avec la sensation de la pénétration. Une petite bite mal tenue peut faire mal là où la grosse bite de Ian ou de Titof ne fera jamais mal. C’est une question de douceur, de savoir faire. Et c’est pareil pour l’anal, les filles pensent qu’elles ne mettront jamais une grosse bite comme celle de Ian dans leurs fesses. Or, la grosse bite de Ian, tu la sentiras moins, elle fera beaucoup moins mal qu’une petite bite mal gérée par un mec qui s’y prend mal. C’est difficile à expliquer parce que c’est dans la tête que ça se passe. Ian a ce don particulier : il est tellement gentil, la fille a tellement confiance en lui dès la première minute, il est drôle, il ne réclame rien, il est amoureux. A chaque fille avec laquelle il travaille, il dit que c’est la plus belle du monde, que c’est un bonheur de travailler avec elle… Du coup ça fait de belles scènes à chaque fois. Il a une libido monstrueuse, il est entré dans le métier en même temps que moi, ça fait seize ans que tous les jours, il tronche des nanas. Et ça reste un plaisir constant chez lui, il est à chaque fois content de travailler avec moi. Il est vraiment content, c’est beau comme histoire, non ? Vous avez vu l’histoire de la star grecque ?
X-Intime - Non ?
John B. Root - Renseignez-vous, c’est la star grecque du showbiz, de la chanson, etc. Je ne sais plus comment elle s’appelle (NDLR : on a donc cherché, il s’agit de Julia Alexandratou chanteuse et modèle grecque), mais elle a fait une sex-tape. On a vu la sex-tape, on a bien reconnu que c’était la bite de Ian mais on n’en parlait pas, et Ian n’en parlait pas non plus. En fait, il n’avait pas le droit d’en parler pendant un mois à cause du producteur. C’était effectivement Ian Scott qui était aller baiser la star grecque de la variété. Et la scène est très bien d’ailleurs.
X-Intime - L’entretien touche à sa fin… Et bien bon courage pour demain !
John B. Root - C’est crevant, le soir tu es sur les rotules, mais c’est toujours dans une ambiance très marrante.
X-Intime - On te laisse le mot de la fin.
John B. Root - Message de fin : sortez couverts ! Les maladies vénériennes ne se limitent pas au sida, il y en a plein. Chez nous, c’est test HIV et capotes. Ne consommez pas de porno sans test HIV ; ce n’est pas tellement à cause des acteurs et des actrices, mais parce qu’il faut montrer le bon exemple aux générations qui arrivent. Quand on aura trouvé le vaccin contre le sida, contre l’hépatite, le chancre mou, le staphylocoque doré, on pourra baiser sans capote… En attendant, faites gaffe !
Voila les gars… Bon courage pour votre site !

Ceci peut aussi vous intresser
0 Commentaire
Soyez le premier laisser un commentaire !
Ajoutez votre commentaire :
Titre (*)
Votre nom ou pseudo (*)
Tapez ici votre texte (*)
(*) champ obligatoire
Conditions d'utilisation :

Les commentaires sont rdigs par les internautes et non par les rdacteurs de X-Intime.

Il est interdit d'crire des commentaires contraires aux lois franaises. Les messages injurieux, les messages caractre raciste, les informations sans rapport avec l'article et/ou X-Intime, les messages caractre publicitaire ne seront pas tolrs.

Les messages sont valids par la rdaction avant publication. X-Intime se rserve le droit de supprimer les commentaires ne respectant pas sa charte ditoriale.

Le commentaire une fois diffus ne peut etre supprim ou modifi qu'en envoyant un email via le formulaire Contact.
Vos outils
  Ragissez (0)
Films en VOD
Copyright 2009-2011 X-Intime.com - Tous droits rservs
[ Contactez-nous ! ] - [ Qui sommes nous ? ]
Derniers articles intgrs :
Sortie de Femme de Vikings, de Carl Royer || EquinoXe, la bande-annonce || Le photographe Roy Stuart expose à Paris || Les carnets secrets d'Erich von Götha || Eros Hugo, entre pudeur et excès || Ce soir, soirée Pigalle à la Musardine || JBR dévoile le scénario de son prochain film || Un club de foot sponsorisé par Jacquie & Michel || Apprenez à contrôlez votre éjaculation || John B. Root lance un site glamour

Dernires personnalits intgres :
Briana Bounce || Marie Clarence || Inès Lenvin || Lena Nitro || Felicia Kiss || Leyla Morgan || Doryann || Jessie Jay || Luzy Miss || Mey Max || Francys belle || Kacey Kox || Alice Leroy || Charlie F. || Luna Rival || Eva Lovia || Stéphanie || Syam || Héloise || Rachel Adjani

Derniers films intgrs :
Comptable (La) || Petite effrontée (La) || Inès, infirmière très privée || Cara, secrétaire soumise || Femme est une putain (Ma) || Elles s'offrent à des inconnus || Bienvenue chez moi #3 || Familles à louer (Des) || Ah les Salopes !! || Kill Bill XXX, la parodie || Un instant d'égarement || Femme Infidèle (Ma) || Star déchue (La) || Princesses françaises du X #2 || Jacquie et Michel : demoiselles pour groupes d'hommes || Parking : baise interdite niveau 2 || Fille à Papa || Première orgie pour ma femme || Fellations extrêmes || Petit Chaperon Rose (Le)

Dernires scnes intgres :
MMM100 : Luzy Miss, veuve en manque de bite || MMM100 : Francys Belle, Mey Mex et Sabrina Deep, thérapie de groupe ou partouze ? || French-Bukkake : Angela Kiss de retour || MMM100 : Liz Rainbow lui lustre les boules || French-Bukkake : Natacha Guapa, le bukkake || MMM100 : Krystal Wallas, secrétaire multi taches || MMM100 : Julia Gomez et Valentina Bianco || French-Bukkake : Anaïs, le casting || MMM100 : Alycia Lopez : Larry se tartine une beurrette || MMM100 : Angela Steel, esclave sexuelle enculée || French-Bukkake : Dora || MMM100 : Tina Kay, traitement VIP || French-Bukkake : Angela Kiss || MMM100 : Nora Luxia, coach ultra sexy || Luxure : Manon Martin, libertine || French-Bukkake : Melissa Milah || French-Bukkake : Loana || French-Bukkake : Nora Luxia, 24 heures avec Pascal Op || MMM100 : Gabriela Flores punie car elle se soulage dans le jardin || MMM100 : Silvia Griso, vengeance porno