X-Intime
Sommaire
Sites partenaires
  MMM100
Dist de Kaerth

Entretien : Dist de Kaerth

Entretien réalisé le 03 Juin 2010

Dist de Kaerth, jeune réalisateur talentueux (le court métrage 5:minutes, les films L'Enchanteresse et Lesbos Obession), revient pour nous sur ses débuts, ses aspirations et ses inspirations.

Filmographie sélective :
Enchanteresse (L')
Lesbos Obsession

Lien(s) :
- Echap : page officielle de l'Ă©diteur Emylia

Vidéo(s) gratuite(s) :
- Echap : bande-annonce
- 5 : Minutes, bande-annonce

X-Intime - Peux tu nous détailler ton parcours, autrement dit, comment passe-t-on du rock, fut-il hard, au cinéma pornographique ?
Dist de Kaerth - Mais, le porno EST Rock n' Roll ! Comme le Rock se place en marge de la musique "pop", le porno se classe en marge du cinéma traditionnel, comme les films de zombie série Z des 50's... Etant un peu plus jeune, j'avais une vraie passion pour la scène Rock locale de ma région (X - Vision, MyPollux, David TMX, Lussi in the sky (Oui oui, celle de la nouvelle star), MeLL, Chapelier Fou, Cascadeur...). Et, de fil en aiguille, j'avais rejoint l'équipe d'un vieil ami de collège qui montait sa radio associative. A la base, je voulais juste y bosser comme ingé-son, mais il m'a dit : "Attends, avec ta voix et ta culture rock, présente une émission !", "Hum... ok !" Et, à la première émission, le jeu mis en place était de faire gagner des places pour... le salon érotique de Metz, auquel je suis donc allé, et j'ai eu une sorte de déclic "Hey, mais ça à l'air fun ce truc, j'bosserai bien là dedans..." J'ai donc pris plus ou moins contact avec les gens de chez V Com. J'ai d'abord filé quelques coups de main pour designer des sites, des bannières, des flyers, etc… Puis Ovidie, sur le tournage du Point Clitoris, m'a proposé de faire le son, j'ai dit oui, j'ai commencé à bosser avec V Com. Un jour je dis à Max Noizet, le directeur: "Ca me plairait bien de faire un film". Il m'a donc proposé d'écrire un scénario, et L'Enchanteresse est apparue !
X-Intime - Quelle est l’origine et la signification de ton pseudo ?
Dist de Kaerth - Il est né en deux fois. D'abord le "Dist". J'avais appelé une souris qu'une amie de lycée m'avait offerte "Dist", diminutif d'un de mes groupe préférés de l'époque, en l'occurrence, "Disturbed". Et un jour, avant une répétition avec mon ancien groupe, After gloW, "Dist" était morte. Et, mon bassiste, voulant me "consoler" m'a appelé "Dist". Et c'est resté ! Le "de Kaerth" vient quant à lui, d'un site de jeu de rôles. C'était le nom du clan auquel j'appartenais. A ce moment là, être un De Kaerth, c'était "l'élite" de ce site, et j'ai gardé ce nom de famille car il inspirait une certaine folie créatrice, la luxure et la débauche, mais à la fois une certaine classe et un élitisme ! Il a aussi un coté un peu "hautain" et "méprisant" duquel je joue parfois, mais c'est à prendre au second degré !
X-Intime - Quel spectateur de porno Ă©tais tu ?
Dist de Kaerth - A dire vrai, je n'étais spécialement un fan de porno avant de faire partie de ce milieu. J'en ai regardé quelques uns, bien sur, mais de là à retenir les noms des acteurs/actrices, ou encore des réals ! Les quelques uns que j'ai retenus devaient être Ovidie, Nina Roberts, Coralie Trinh Thi et bien sur Clara Morgane. Le plus drôle, c'est que ces trois premières sont devenues de bonnes amies par la suite ! Les films qui m'ont influencé sont finalement plutôt ceux auxquels j'ai participé. Ceux d'Ovidie donc, d'une part. J'aime beaucoup son travail, elle a un côté nordique dans sa façon de faire, très "film Dogma", qui lui vient sans doute de sa collaboration avec Lars Von Trier sur All About Ana. J'aime ce réalisme. Dans la même catégorie, j'ai vu quelques films de Jack Tyler, que j'ai beaucoup aimé. J'ai également beaucoup appris sur les tournages de Pascal St James et Bamboo, car ce sont sur leurs films que j'ai pu assister à la mise en place, aux galères, à la direction, etc...
X-Intime - Quel type de galères ?
Dist de Kaerth - Toutes celles liées à l’organisation, les acteurs/actrices à la bourre, les plans de travail à l’arrache, les imprévus météo, le matos qui ne marche pas… Pour L’Enchanteresse et Lesbos Obsession, j’ai plutôt eu du bol. L’Enchanteresse, le plan de travail était millimétré, et on a eu très peu de soucis, on n’a pas fait des journées de 14H, c’était cool ! Pour Babylone en revanche, l’idée de faire un film tourné en plusieurs étapes a tout foutu en l’air. Je pense que la pré-prod est quelque chose d’essentiel, qui est trop souvent négligé dans le X.
X-Intime - Tu sembles attacher une grande importance à l’image, avec de nombreux jeux de couleurs, des passages floutés, qui ne sont pas sans rappeler Andrew Blake. Est-il une de tes références ?
Dist de Kaerth - Andrew Blake, hum... j'aime bien ce qu'il fait, oui, mais de là à le citer comme référence, je ne pense pas. Mais c'est sur que je préfère qu'on me dise "Tu as une image qui rappelle Blake" plutôt que "Tu as une image qui rappelle ma webcam !"
Les réalisateurs qui m'influencent sont en fait plus dans le tradi. J'aime beaucoup les ambiances de Jeunet et ses jeux de couleurs, tout comme Burton. J'aime les scénarios barrés de Tarentino, Lynch ou des frères Coen, la noirceur de Gans, Nolan, Polanski ou Cronenberg. En fait, les réalisateurs les plus "culs" qui m'influencent seraient Russ Meyer ou le duo Despentes / Trinh Thi...
X-Intime - En quoi t’ont-ils influencé, concrètement ?
Dist de Kaerth - Concrètement, je pense que c’est une sorte de culture cinématographique en général, c’est souvent là que le bas blesse pour les réalisateurs de films pornos. Les plans qu’ils font, leur façon d’écrire, de scénariser. Je regarde beaucoup les making of pour voir comment ils travaillent, comment ils mettent en scène. Le making of de la saison VI de Kaamelott justement, m’a rassuré au niveau des galères, ils en soupent aussi les pauvres ! Ou quand je regarde un film, je ne cesse de l’analyser, regarder les plans. Cashback de Sean Ellis m’a laissé sans voix à ce niveau, je pense que c’est un des films les mieux réalisés au monde ! Ca doit venir du fait qu’il est photographe à la base. J’ai remarqué aussi que les films tirés de Bandes Dessinées, ou réalisés par des dessinateurs, sont balèzes à ce niveau. Watchmen, Sin City, Gainsbourg, tous sont des tueries. Seul bémol pour Les Beaux gosses, j’en attendait plus de Riad Satouff !
X-Intime - Et à propos de Virginie Despentes et Coralie, qu’as-tu pensé de Baise Moi ?
Dist de Kaerth - Ce film est une tuerie, dans le sens propre comme figuré ! J’aime cette ambiance toujours un peu borderline, ou ces deux nanas semblent à la foi descendre aux enfers, mais à la foi, se libérer. C’est amoral, mais très jouissif, et je trouve que c’est un superbe pied de nez à la logique manichéenne des films mainstream !
X-Intime - Raconte nous la genèse de tes deux premiers films (L’Enchanteresse et Lesbos obsession).
Dist de Kaerth - Pour L'Enchanteresse, il est un peu tombé par hasard. Il me fallait une solution, simple, économique... Il se trouvait qu'arrivaient les salons de Nantes et de La Rochelle, et que j'avais accès à cette maison sur l'île de Noirmoutier, à quelques kilomètres de Nantes. Nous nous sommes dit "Bingo ! Tournons à ce moment à Noirmoutier !". Et, je cherchais quelque chose dans mon univers fantastique, ésotérique, un peu goth, etc... Je suis parti sur une sorte de brainstorming qui à donné :
Vendée > Bretagne > Celtique > Foret > Brocéliande > Merlin > L'enchanteur ... D'autant qu'à cette période, je me refaisais l'intégrale de Kaamelott !
Lesbos, c'était plus un test, Max me dit un jour, en rentrant de Salon "Et si on faisait un film Lesbien ?" J'ai toute de suite eu l'idée d'un truc plus esthétique et moins scénarisé, afin de pouvoir le tourner en plusieurs fois sans trop de soucis de raccords. Et à chaque Acte filmé, nous cherchions une superbe idée avec Cyril Lesage pour la mise en situation. Et comme beaucoup tournaient autour de la culture (livres, magazine, télé, dessin...) j'ai eu cette idée finale d'utiliser une chanson déjà existante de David TMX - un vieil ami du H x C - "Lesbos" Inspiré de Baudelaire.
Je lisais dans ta chronique que tu ne comprenais pas vraiment le lien, justement avec Baudelaire. En fait, dans ce poème, Baudelaire montre comme il se sent privilégié d'assister aux jeux des lesbiennes, et d'être dans le secret, de le retranscrire, un peu comme moi derrière ma caméra. On rejoignait alors le thème de la culture, du rock n' roll, de ma bonne vielle scène locale, du lesbien évidement, et même de gothisme qu'inspire le romantisme Baudelairien !
X-Intime - Merci pour l’explication. Je vais pouvoir compléter à ma critique du film. Dans L’Enchanteresse, tu donnes à Elodie Bathory un rôle assez rare, la faisant même parler celte. Es-tu attiré par le fantastique, l’ésotérisme, voire l’héroïc-fantasy ?
Dist de Kaerth - Ce n'est pas du Celte (d'ailleurs le "celte" n'existe pas, les langues celtiques regroupent les langues gaéliques et brittoniques) ! C'est la 7eme clé enochienne, enfin, la version d'Anton Lavey dans La Bible Satanique. L'Enochien est un langue inventée par John Dee, "Le langage des Anges", c'est une Langue occulte, qui servait aussi aux alchimistes. C’est une sorte de mélange d'hébreux et d'arabe je crois. Elle est aussi considérée comme "La langue d'Adam." Bref !
La 7 clé enochienne est la plus sexuelle puisqu'elle appelle les forces de la sexual magick, pour Crowley, c'était LA clé de Babalon, déesse prédominante de son système magique, et je trouvais le clin d'œil amusant, étant donné que c'est cette langue qui donne envie aux "mortels" de faire l'amour avec l'Enchanteresse.
Donc, comme tu as pu le constater, oui, je suis féru d'ésotérisme, peut être moins d'héroïc-fantasy, à part Tolkien ou Pratchett. Mais n'ayant pas leur capacité à inventer des langues, j'ai piqué l'enochien.
L'ésotérisme m'influence beaucoup dans les scénarios, ou même la parapsychologie. Mais ça reste pour moi avant tout un symbolisme. L'enchanteresse, n'est pas une histoire de fantôme, c'est une histoire basée sur le sexe dans le couple, et ce personnage joué par Elodie, n'est que le symbole de l'envie de rupture de Sylvia (Mylène Slyver) et Fred (Merlin).
Je vois l'ésotérisme comme quelque chose d'assez rationnel, un peu a la manière des cahotes, et tout le décorum est plus une symbolique et a la fois une façon d'hermétiser le savoir ésotérique. C'est le décorum qui crée le courant et le paradigme propre a chaque système ésoterico-spirituel. Lavey (le fondateur de l'Eglise de Satan) l’avait compris quand il passait sa jeunesse dans les cirques. Et il en rajoute des tonnes pour noircir le tableau de son Satanisme, alors qu'en réalité, si l'on retire les couteaux, les bougies, les capes noires et les pentagrammes inversés, il reste du Nietzsche ! Mais je n'ose pas trop m'étaler sur le sujet, d'autant que j'ai un projet de livre la dessus avec les éditions Camion Blanc !
X-Intime - Tu nous parles de la langue d’Adam. Il n’y aurait pas un truc à faire dans la même langue sur Adam et Eve, justement ? Le péché originel… ?
Dist de Kaerth - Hum… trop biblique et intouchable, j’avais eu une idée de court-métrage pour French Lover, qui reposait plutôt sur l’autre couple originel, Lilith et Samael. Une sorte de film post apocalyptique ou un couple devait repeupler une terre désolée. Je trouvais ça nettement plus intéressant. Et puis, si j’écris un histoire sur Adam et Eve, Bernard Werber va m’en vouloir de lui piquer le seul thème sur lequel il sait a peu près écrire !
X-Intime - Pourquoi le choix d’un film 100% lesbien pour ta deuxième réalisation ?
Dist de Kaerth - Comme je le disais un peu plus haut, c'est plus une idée de Max à laquelle j'ai bien voulu répondre. A la base, je trouve le lesbien chiant à crever ! J'avais tout de même eu l'idée d'en faire un aussi, mais quelque chose de tout à fait différent, qui parlait de l'ordre des sœurs de Lilith, une société secrète italienne réservée aux femmes, une sorte d'abbaye de Thélème féminine, mais respectant les Lois D'Aleister Crowley, en pratiquant la Magie Sexuelle. Mais c'était trop Strange donc, finalement je suis revenu sur un truc plus accessible.
X-Intime - C’est-à-dire ?
Dist de Kaerth - C'est-à-dire trop barré, trop sombre et pas assez sexuel en fait. J’en parlais justement il y’a quelques minutes avec un collègue et ami du traditionnel, et nous envisageons d’autoproduire des films avec sexe explicite, mais nettement plus noirs, comme les petits budgets de Mad Movies et de démarcher des festoches avec ! Mais, là c’est tout frais, j’en ai a peine discuté il y’a une heure, on doit se voir dans la semaine pour en discuter !
X-Intime - Dans L’Enchanteresse, il me semble que tu cites Platon. Dans Lesbos Obsession, ce sont des passages entiers de Baudelaire. Pourquoi ce choix d’une pornographie tournée vers la littérature ?
Dist de Kaerth - Ah non, c'est Carl Jung que je cite à la fin, d'ailleurs je n'aime pas trop Platon, Socrate à l'extrême rigueur, mais pour être franc (maçon ?), à l'époque, j'aurais plutôt été Sophiste, et je suis plutôt Nietzschéen...Platon, je l'ai cité une fois, quand j'étais interviewé par un journaliste des Inrocks, mais, j'avais juste repris sa définition du concept pour éclaircir mon idée de différence entre porno et pornographie. Bref ! Je trouve Jung nettement plus intéressant que Freud, et justement, le porno est très freudien, je trouvais ça plus drôle de proposer un porno jungien, ce qui est presque antinomique ! Sa théorie de l'inconscient collectif est géniale, est c'est finalement le centre de l'histoire. Il n'y a pas de coïncidences d'après lui, nous sommes tous reliés entre nous par une énergie, et ces deux couples dans l'histoire, sont dans le même cas de figure, ils vont au même endroit, pour les mêmes raisons, comme si cet inconscient collectif leur avait dicté.
Le personnage symbolique de L'Enchanteresse, comme je te le disais, représente une partie de cet inconscient, le petit bout d'énergie qui a fait que Fred et Sylvia DEVAIENT se rencontrer !
Quant Ă  Baudelaire, c'est Ă©videment pour son aspect Romantico-Gothique que je l'aime ! Un classique qui tombait bien plus qu'autre chose.
X-Intime - Si l’on imagine facilement à quoi peut ressembler le scénario de L’Enchanteresse, on a plus de mal en ce qui concerne celui de Lesbos Obsession. Existait-il dès le départ quelque chose d’écrit ?
Dist de Kaerth - En fait, il n'y a pas eu de scénario pour celui ci, à chaque scène, nous avons laissé aller nos idées, Cyril, les actrices et moi, pour faire un film plus collectif ! Le tournage à été très Rock n' Roll du coup, et on c'est bien marrés !
X-Intime - Qui écrit tes scénarios ? Les montres tu longtemps à l’avance à tes acteurs pour qu’ils se familiarisent avec le texte ?
Dist de Kaerth - Je les écris tout seul, comme un grand ! J'essaye de les envoyer un peu à l'avance en effet, mais il y'a peu de textes, j'écris très peu de dialogues, donc, ce n'est pas le plus important pour moi. Je ne me sens pas l'âme d'Audiard... Mais pas de Max Pecas non plus !
X-Intime - As-tu été surpris (en bien ou en mal) par l’accueil rencontré par tes films auprès du public ?
Dist de Kaerth - Oui, j'ai surtout été surpris d'être nominé aux Hots d'Or, ça m'a fait plaisir, beaucoup de gens étaient satisfaits de ce film, qui était pourtant sans grande prétention ! Je ne pensais vraiment pas avoir fait quelque chose de si "encensable" et je ne pense toujours pas l'avoir fait. Mais c'est sur que ça flatte l'ego.
X-Intime - Pour ton prochain film, Babylone, vas-tu de nouveau utiliser ce procédé ? Si oui, de qui envisages-tu de t'inspirer ? Sappho ? Théophile Gautier ? Sade ? Miller ?
Dist de Kaerth - Oui, j'aime bien partir d'une référence à quelque chose de connu, ça plante le décors sur une base existante dans la tête des gens, et donc, ça lie l'histoire, si improbable soit elle, à la réalité !
Gautier... Je n'y avais pas songé, mais l'idée est intéressante, quoique pas assez "cul"
X-Intime - Ca dépend, il y a des choses sympa dans Mademoiselle de Maupin…
Dist de Kaerth - Certes, mais sur le jeu de l’androgynie, je préfèrerais le chevalier d’Eon ! Sade est nettement plus libidineux, mais il m'intéresse un peu moins. Mais à vrai dire, pour celui ci, je me suis tourné vers Crowley, sa "Sexual Magick" et son personnage de Babalon (Nom Enochien de babylonne)qui ont aussi inspiré Diana Orlow et son Journal de Lilith Von Sirius, Jad Wio, Fields of the Nephilim, Garden of Delight et même les Beatles (Crowley est sur la jaquette du Sergent Pepper, deuxième visage en haut à droite) ou Led Zep' Jimmy Page à même racheté Boleskin's House, qui était la maison, (enfin, le manoir) de Crowley.
X-Intime - Il y a Ozzy Osbourne, aussi…
Dist de Kaerth - Comment ai-je pu l’oublier ce bon vieux Ozzy et « Mr Crowley ». Les cardigans l’avaient super bien reprise aussi ! Bien vu ! D’un autre côté la liste est longue, Yelworc, In strict confidence, Nine Inch Nails, Coil, Killing Joke, et les trois quart des groupes indus ou 80’s un peu dark !
X-Intime - John B. Root nous disait récemment qu’il approuvait l’idée qu’un homme puisse être excité par un film X sans son, tandis qu’une femme peut être excitée par un film X sans image. Qu’en penses-tu ? Tes films, à la bande-son justement travaillée, sont-ils destinés aux deux sexes ?
Dist de Kaerth - Disons que j'approuve à moitié cette idée. Mais ça vient de ma vision un peu particulière du masculin-féminin. Disons pour nuancer, qu'un Mâle, tout ce qu'il y'a de plus mâle peut ressentir des choses comme une femme, et inversement. De la je dirais donc plutôt que le ressenti masculin peut être excité par un film sans son, et qu'un ressenti féminin peut être excité par un film sans image. C'est une autre base ésotérique, qui peut être imagée par le yin yang, pour utiliser une image que tout le monde connaît ! Mais comme je te le disais tout à l'heure, je prépare un livre qui parlera aussi de cet aspect !!
X-Intime - Revenons-en à L’Enchanteresse. Alors que le X hexagonal est financièrement moribond, tu arrives, pour ton premier film, à faire sortir près de 30 000 € à ton producteur (Max Noizet). Par quel prodige ?
Dist de Kaerth - 30 000 € ? Tu es mieux renseigné que moi ! Je ne savais même pas qu'il avait coûté ça, et d'ailleurs, je ne pense pas qu'il ai coûté autant ! Si ce sont les chiffres que te donne Max.
X-Intime - Non, c’est un chiffre que j’ai lu à plusieurs reprises, mais pas une info officielle.
Dist de Kaerth - De toutes façons, les chiffres sont faussés... On compte les économies d'échelles comme des frais réels. Par exemple, la maison que V Com n'a pas payée, car elle est à "moi", il la compte dans le budget... A ce compte la, je suis donc coproducteur, non ? Ou les billets de trains qui servaient à la fois aux salons et au film, le film de Bamboo tourné en parallèle, etc.
X-Intime - Peux-tu nous parler des recettes de tes films, de leur accueil, du nombre de DVD vendus… ?
Dist de Kaerth - A vrai dire non, je ne connais pas du tout les chiffres, mais connaissant le peu de communication de V Com (oui, ils portent très bien leur nom) et la façon dont les films sont distribués, je dirais que si 300 exemplaires ont été vendus, c'est un miracle.
X-Intime - Comment réagis-tu devant ces faibles chiffres ? Penses-tu qu’il se vende mieux en VOD ?
Dist de Kaerth - Ma réaction ? Un peu de déprime sans doute, je ne fais pas ça pour l’argent ou la gloire, juste pour que des gens voient mes films, et ce n’est pas le cas ! La VOD oui, pourquoi pas, mais j’en discutais avec un ami récemment, à propos du site Jamendo qui propose de la musique libre et gratuite en téléchargement. Ce n’est pas la gratuité qui tue le marché, du moins, ce n’est pas dans l’ordre, la première raison. En effet, c’est la dématérialisation des supports, comme la VOD, ou le téléchargement, même payant, qui tuent le marché ! Et surtout, il faut que V com apprenne à dealer avec des distributeurs et des vendeurs, parce qu’à part les salons et le bon de commande dans les magazines, je ne connais pas beaucoup de moyens de trouver mes films !
X-Intime - Plus généralement, comment géres-tu la faiblesse des moyens financiers ?
Dist de Kaerth - Comme dans la logique des courts métrages ou des films étudiants auxquels j’assistais quand j’étais à l’école d’audio visuel, à la démerde ! En impliquant les potes, en faisant la bouffe nous même, en faisant mes travellings sur mon skate, etc…
X-Intime - Quelles sont tes actrices préférées ?
Dist de Kaerth - Depuis que je suis dans le X, celles qui m'ont le plus tapé dans l'œil (professionnellement parlant j’entends !) sont Eliska Cross, Elodie Bathory, Lilith Marshall, Adrianna Paris, qui a fait un tour rapide mais remarqué, Graziella, Liza del Sierra (pour la comédie, pas pour son caractère, ha ha ha ha !), Sabrina Sweet avec qui je regrette de n'avoir jamais bossé, Penelope Tiger, même remarque, et récemment Milky Cooper, que je trouve très jolie, et qui a un look d'enfer, mais que je ne connais pas du tout. Généralement, pour être franc, je n'ai guère le choix, je dois travailler avec les filles V Com, qu’elles me plaisent ou non, et je dois parfois jouer des coudes pour imposer celle que je veux (Eliska ou Graziella par exemple). Mais que mes propos ne soient pas mal pris, j'ai aimé travailler avec les comédiennes de mes films, simplement, il y'en a qui sont plus "Distiennes" que d'autres, comme dirait Cyril Lesage !
X-Intime - Pendant le tournage, comment diriges-tu les actrices et acteurs ?
Dist de Kaerth - En gueulant un peu parfois, je suis un perfectionniste, donc assez chieur sur certains détails. Mais quand je suis détendu, j'essaye de les faire prendre ça comme un jeu plus que comme une contrainte, souvent, ça marche mieux ! Mais ce n'est pas toujours évident, les tournages, surtout chez V Com, ont vite tendance à partir en vrille, à être organisés à la "roots", etc. C'est souvent dur de garder son calme.
X-Intime - As-tu une anecdote à ce sujet ? Un tournage parti en vrille que tu as réussi (ou pas) à rattraper, et comment ?
Dist de Kaerth - Hé bien, le fameux Babylone : arrivés à Solgne (près de Metz) après le Salon Eropolis de Metz, justement, premier jour de tournage, trente centimètres de neige dans tout l’est, Cyril qui arrive en bagnole en manquant de se prendre une barrière de péage, Marc Lelong pareil… Max qui finit dans un champ avec son 4x4 en allant chercher Merlin à la gare… On a préféré tout annuler, rappeler les gens pour leur dire d’annuler leur tickets de trains, bref, LA galère !
X-Intime - Tu en es oĂą, finalement, de Babylone ?
Dist de Kaerth - Il est malheureusement en Stand By... Suite aux soucis de climat que nous avons eu pendant le tournage en janvier, je ne saurais te donner une quelconque date de tournage, d'autant que certaines comédiennes ne bossent plus pour V Com, d'autres ont disparu de la surface de la terre, et ceux qui restent ne sont plus raccord... Bref. Pour être Franc, je pense que pour Babylone, ça sent un peu le sapin, à moins qu'une autre prod veuille le refaire de A à Z ! Ce qui serait pas mal, étant donné que je ne veux pas le finir à la va vite, et sortir une daube signée de mon nom, juste parce que le film est déjà vendu... A la rigueur, si je pouvais le signer Alan Smithee.
X-Intime - Il y aura des citations de Crowley ?
Dist de Kaerth - Plus des morceaux de l’apocalypse selon St Jean, c’est compliqué de sortir des phrases de Crowley du contexte et de son système. Des extraits du livre de la loi ou du Liber 777, seraient incompréhensibles pour quelqu’un qui ne connaît pas du tout son œuvre. La Bible, dans les sociétés occidentales, avec une culture quand même très judéo-chrétienne, ça dit au moins quelque chose !
X-Intime - Tu nous avais déjà accordés quelques mots au sujet du court métrage 5 : Minutes, sur la genèse du projet, sa production... Qu’en est-il de sa diffusion (dates, sorties DVD, VOD…) et d’éventuels autres courts métrages pour le même programme et/ou la même chaîne ?
Dist de Kaerth - Pour le moment, à part sa diffusion en Juin, rien n'est spécialement prévu de plus, et cela dit, c'est déjà une aubaine d'avoir un film diffusé ! Il est en projet en effet d'en refaire un autre, je n'en dit guère plus si ce n'est que je compte y développer le thème du Pygmalion (des Métamorphoses d'Ovide... sans "i")
X-Intime - Tu as tenu, pour ce court métrage, à diriger des acteurs pornos dans des scènes non pornos. Comment cela s’est-il passé ?
Dist de Kaerth - Hé bien, très très très bien ! Sébastian, nous le savons de part son one man show, joue très bien la comédie. Lilith (Anna Polina) expliquait dans Hot Vidéo qu'elle avait fait le cours Florent, et ca c'est vu. Quant à William et Titof, bien que n'ayant pas ce CV, ils jouent à merveille aussi !
X-Intime - Tu as vu le show de Sebastian Barrio ?
Dist de Kaerth - Non, malheureusement, je n’ai pas encore eu la chance d’aller le voir ! Mais je n’en ai entendu que du bien !
X-Intime - As-tu d’autres projets X en vue ?
Dist de Kaerth - Déjà finir Babylone, si j'y arrive. Il se trouve que David Beffer (de Mary Plotteur) me propose son aide pour le mener a bien, et j'ai eu l'idée de remplacer des scènes manquantes par du graphisme et du dessin, un peu à la Tueurs nés d'Oliver Stone... Et j'espère assez vite, un second court métrage pour French Lover TV.
X-Intime - Des détails, des détails !
Dist de Kaerth - Je n’en ai guère plus à te donner pour le moment, mais comme dirait le commissaire Bialès, dès que j’aurais de plus amples informations, croyez bien que vous en serez les premiers informés !
X-Intime - Tu as été tour à tour compositeur, musicien, ingénieur du son et photographe, animateur radio, et réalisateur de clips, puis de films X. Est-ce un aboutissement ou un passage vers autre chose ? Quelle est la suite ?
Dist de Kaerth - C'est une bonne question, tu sais, j'ai commencé à réaliser des films il y'a a peine deux ans, et souvent, c'est le genre de truc qui me prend un matin, j'me lève et j'me dis "tiens, j'vais faire ca".
Et la récemment, je discutais avec Nina d'une possibilité de faire un court métrage traditionnel... mais il me faut de l'argent et là, c'est un peu morne plaine. Je continue à faire un peu de photo, comme celles que j’ai faites pour Eliska Cross chez Garage Land, le magasin rock n’ roll d’une amie ! Je fais toujours de la musique avec mon projet Lith-Ah… J'ai aussi ce projet de livre avec Camion Noir, et quelques clips dans la tête... à suivre donc !
X-Intime - Camion Blanc (maison d’éditions orientée mystique et ésotérisme) ou Camion Noir (même société, mais éditant plutôt des bio de groupes de rock) ?
Dist de Kaerth - Camion Blanc pardon... Bien noté ! En quelques lignes car c’est encore a peine a l’état d’ébauche, Sébastien m’avait contacté après L’Enchanteresse et je lui ai proposé un livre traitant du féminin sacré dans différents paradigmes (pour rester dans le logique du chaos) et voir l’importance de certaines valeurs, comme, le sexe, la femme, la volonté ou la connaissance, dans un système magique.
X-Intime - Te souviens-tu de ton premier film porno, en tant que spectateur ?
Dist de Kaerth - Hum... oui, c'était un remake de Tarzan qu'un pote avait enregistré sur Canal + un soir ou ses parents n'étaient pas la ! C'était encore Vandel qui présentait le journal du hard à cette époque. Puis, beaucoup plus tard, un film de Yannick Perrin, Les Secrétaires, avec Barrio déguisé en nerd et Ovidie en secrétaire gotho-sexy qui avait une liaison avec Roberto Malone. Mon ex l'avait téléchargé sur E-mule pensant que c'était un Miyazaki (Ca lui apprendra à télécharger illégalement). Le plus drôle, c'est que je n'ai identifié ces visages que beaucoup plus tard !
X-Intime - Pour finir, as tu un petit mot Ă  passer aux lecteurs de X-Intime ?
Dist de Kaerth - Euh… Rock n’ Roll ? J’espère juste qu’ils auront lu jusqu’au bout sans s’ennuyer, j’ai tendance à être un peu trop prolixe parfois ! Je les invite à aller sur mon Myspace, Facebook, Twitter et tout ces super trucs de d’jeun’s que je n’ai pas encore tout à fait compris ! Ciao les gens !

3 Commentaires
CHIANT... LIT ?
Publié le 29 Mai 2013 ŕ 22h05 | Par Dist de Kaerth
A priori, j'oblige personne Ă  lire les interviews ;-)
ChianT?
Publié le 20 Décembre 2010 ŕ 12h12 | Par lord Thauvenay
franchement déprimant ce genre d'interview où l'on décroche à la sixième lignes. Trop c(est trop et l'on n'est pas là pour recevoir les éclaboussures d'une culture initiatique.Il faut "oublier" et il faut s'oublier,si on veut être lisible.DDK doit changer de ton et de style,s'il veut se faire entendre dans l'univers du porno. Il n'y a que peu de "snobs" dans l'univers de la branlette et le goût du discours ésotérique est achevé depuis la fin des années 80 ?
Impressionnant!
Publié le 07 Juin 2010 ŕ 20h06 | Par Eve
Bravo pour cette interview érudite et très intéressante ! On en redemande !!
Ajoutez votre commentaire :
Titre (*)
Votre nom ou pseudo (*)
Tapez ici votre texte (*)
(*) champ obligatoire
Conditions d'utilisation :

Les commentaires sont rédigés par les internautes et non par les rédacteurs de X-Intime.

Il est interdit d'écrire des commentaires contraires aux lois françaises. Les messages injurieux, les messages ŕ caractčre raciste, les informations sans rapport avec l'article et/ou X-Intime, les messages ŕ caractčre publicitaire ne seront pas tolérés.

Les messages sont validés par la rédaction avant publication. X-Intime se réserve le droit de supprimer les commentaires ne respectant pas sa charte éditoriale.

Le commentaire une fois diffusé ne peut etre supprimé ou modifié qu'en envoyant un email via le formulaire Contact.
Vos outils
  Réagissez (3)
Petites annonces
Films en VOD
Copyright © 2009-2011 X-Intime.com - Tous droits réservés
[ Contactez-nous ! ] - [ Qui sommes nous ? ]
Derniers articles intégrés :
Sortie de Femme de Vikings, de Carl Royer || EquinoXe, la bande-annonce || Le photographe Roy Stuart expose à Paris || Les carnets secrets d'Erich von Götha || Eros Hugo, entre pudeur et excès || Ce soir, soirée Pigalle à la Musardine || JBR dévoile le scénario de son prochain film || Un club de foot sponsorisé par Jacquie & Michel || Apprenez à contrôlez votre éjaculation || John B. Root lance un site glamour

Derničres personnalités intégrées :
Briana Bounce || Marie Clarence || Inès Lenvin || Lena Nitro || Felicia Kiss || Leyla Morgan || Doryann || Jessie Jay || Luzy Miss || Mey Max || Francys belle || Kacey Kox || Alice Leroy || Charlie F. || Luna Rival || Eva Lovia || Stéphanie || Syam || Héloise || Rachel Adjani

Derniers films intégrés :
Comptable (La) || Petite effrontée (La) || Inès, infirmière très privée || Cara, secrétaire soumise || Femme est une putain (Ma) || Elles s'offrent à des inconnus || Bienvenue chez moi #3 || Familles à louer (Des) || Ah les Salopes !! || Kill Bill XXX, la parodie || Un instant d'égarement || Femme Infidèle (Ma) || Star déchue (La) || Princesses françaises du X #2 || Jacquie et Michel : demoiselles pour groupes d'hommes || Parking : baise interdite niveau 2 || Fille à Papa || Première orgie pour ma femme || Fellations extrêmes || Petit Chaperon Rose (Le)

Derničres scčnes intégrées :
MMM100 : Luzy Miss, veuve en manque de bite || MMM100 : Francys Belle, Mey Mex et Sabrina Deep, thérapie de groupe ou partouze ? || French-Bukkake : Angela Kiss de retour || MMM100 : Liz Rainbow lui lustre les boules || French-Bukkake : Natacha Guapa, le bukkake || MMM100 : Krystal Wallas, secrétaire multi taches || MMM100 : Julia Gomez et Valentina Bianco || French-Bukkake : Anaïs, le casting || MMM100 : Alycia Lopez : Larry se tartine une beurrette || MMM100 : Angela Steel, esclave sexuelle enculée || French-Bukkake : Dora || MMM100 : Tina Kay, traitement VIP || French-Bukkake : Angela Kiss || MMM100 : Nora Luxia, coach ultra sexy || Luxure : Manon Martin, libertine || French-Bukkake : Melissa Milah || French-Bukkake : Loana || French-Bukkake : Nora Luxia, 24 heures avec Pascal Op || MMM100 : Gabriela Flores punie car elle se soulage dans le jardin || MMM100 : Silvia Griso, vengeance porno